Le mot de la présidente

Qui êtes-vous ?

Je m’appelle Cheree Bellenger. J’ai 30 ans. Je suis sociologue des loisirs et de l’environnement et passionnée de théâtre. 

Pourquoi l’ATD ?

J’ai fait partie du conseil d’administration de l’ATD dès sa création. Mon frère Vincent est autiste. Il fait partie de ces quelques chanceux qui ont découvert le théâtre avec Emmanuel Billy, le metteur en scène avec lequel travaille l’ATD. J’ai vu mon frère s’épanouir, j’ai pleuré de joie en le voyant jouer sur scène, j’ai appris à regarder autrement ses bizarreries. Aujourd’hui, je ne vois plus Vincent comme autiste à tirer vers la norme, mais comme un artiste hors norme. J’aimerais que plus de personnes en situation de handicap et leurs familles aient la chance que nous avons eue. 

Différences, c’est quoi pour vous ?

En théorie, tout le monde est différent à sa manière et chacun de nous est unique. Mais il nous faut bien admettre, malheureusement, que certaines différences sont plus stigmatisées que d’autres. Certaines personnes se trouvent marginalisées parce qu’elles sont en situation de handicap, parce qu’elles sont démunies, immigrées… Je pense que découvrir les différences d’un Autre est une source de richesse, d’ouverture au monde, à la condition de créer les conditions d’une rencontre possible. C’est la vocation de l’ATD : susciter la rencontre à travers le théâtre.

Vos souhaits…

En tant que nouvelle présidente de l’Association Théâtre et Différences, j’aimerais pouvoir consolider les acquis de l’association et fédérer notre équipe de bénévoles autour de la création de nouvelles activités et de nouveaux partenariats.

Nous pensons déjà à développer de nouveaux spectacles, joués par les comédiens du groupe professionnel théâtre de l’ESAT du Cailly et de la troupe de l’Escouade, qui pourraient être proposés comme spectacles de Noël ou de fin d’année dans les entreprises ou les instituts médico-sociaux. Nous aimerions également proposer des sorties théâtre à nos adhérents, pour enrichir encore leur connaissance du théâtre : pour qu’ils deviennent pratiquants mais aussi spectateurs.

Mais tout ça, ce ne sont que des moyens, ce que je souhaite avant tout, c’est voir des préjugés s’effacer, des amitiés se créer, des regards se métamorphoser. 

A ce propos, nous sommes toujours à la recherche de nouveaux bénévoles, rejoignez-nous!!